Domestiques ou sauvages ?

Sauvage, domestique, apprivoisé, féral… Qu’en est-il des animaux qui partagent notre vie ? Pas toujours simple de s’y retrouver !

Je vous explique ce qu’il en est ici.

 

Les espèces sauvages

La majorité des espèces qui peuplent notre planète sont sauvages. Les animaux sauvages correspondent aux populations d’origines des animaux dont nous allons parler par la suite.

Le loup est un animal sauvage. 

 

Les espèces domestiques

Certaines espèces sauvages ont été domestiquées par l’être humain. Autrement dit, l’être humain a sélectionné certains individus présentant des traits particuliers. Puis il les a faits se reproduire entre eux pour que ces caractéristiques puissent se généraliser : c’est ce qu’on appelle la domestication. Ce processus s’effectue donc sur plusieurs générations. On considère que les individus d’une espèce sont domestiqués quand ils présentent des caractéristiques et un patrimoine génétique différents de ceux de leurs homologues dans la nature.

Le chihuahua est un animal issu de la domestication du loup. 

 

Les espèces férales

Il arrive que certains animaux domestiques retournent à l’état sauvage. Ils peuvent se reproduire entre eux et former une population qui aura des caractéristiques différentes de celle de l’espèce qui était au départ domestiquée. Ils forment alors une espèce férale. On parle aussi d’animaux marrons.

Les mouflons sont issus d’une population de moutons domestiques retournés à l’état sauvage. 

 

Les individus apprivoisés

Certains animaux captifs sont sauvages : leur bagage génétique est le même en cage et dans la nature. C’est notamment le cas des perroquets. Bien qu’ils ne soient pas domestiqués, ces animaux peuvent se montrer très familiers envers l’être humain. Ils ont été apprivoisés. Contrairement à la domestication, l’apprivoisement ne se déroule pas sur plusieurs générations. Un animal apprivoisé aura acquis cette familiarité vis-à-vis de l’être humain au cours de sa vie. Il ne pourra pas transmettre cette caractéristique génétiquement.

Les perroquets sont des animaux sauvages. Certains d’entre eux sont cependant apprivoisés, et peuvent cohabiter avec l’être humain. 

 

En bref

*Sauvage 

Population d’origine

*Domestique

Différences avec la population sauvage

Processus sur plusieurs générations

*Féral

Différences avec la population sauvage de base

Différence avec la population domestique

Processus sur plusieurs générations

*Apprivoisé

Pas de différences avec la population sauvage

Apprentissage à l’échelle du développement individuel

 

*Pour aller plus loin*

👉 Les animaux qui partagent notre vie sont-ils domestiques ou sauvages ? Et un animal sauvage est-il nécessairement malheureux en captivité ? Quelques éléments de réponse en vidéo !

 

Crédits photo :

Mohamed Hassan 

Kevin Phillips

Rainer121076 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *