Les comportements alimentaires chez les perroquets

Les perroquets sont des animaux sauvages, et non domestiques. Cela signifie que leurs besoins nutritionnels sont les mêmes en captivité et dans leur milieu naturel.

Dans la nature, les perroquets passent beaucoup de temps à chercher de la nourriture.

 

Et de fait, leur alimentation se compose de très nombreuses sources.

Dans la nature, l’alimentation des perroquets comporte de très nombreuses sources telles que : des fruits, des fleurs, des feuilles, des graines, des cosses, des écorces, etc… 

 

Certaines espèces se nourrissent même d’autres animaux, par exemple des arthropodes ou des larves. Plus étonnant, les perruches des Antipodes chassent les océanites néréides (une autre espèce d’oiseaux) et pour se nourrir, les kéas s’attaqueraient… aux moutons !

Dans un cadre alimentaire, les perroquets vont effectuer des actions variées, avec leur bec et leur pattes. Ils vont notamment tenir, ouvrir des fruits ou des graines, détruire, sélectionner des parties etc…

Pour que nos perroquets puissent, en captivité, retrouver cette variété alimentaire et exprimer les comportements naturels qui vont avec, il est important de leur proposer une nourriture diversifiée adaptée à leur espèce.

 

En effet, une alimentation trop neutre ou exempt d’enrichissement peut engendrer des problématiques de picage.

 

*Pour aller plus loin*

👉 Les références à partir desquelles j’ai écrit cet article :

de Araujo, C.B. & Macrondes Machado, L. O. (2011). Diet and feeding behavior of the yellow-faced (alipiopsitta xanthops) in Brazilia, Brazil. Ornitologia neotropical, 22: 79–88.

Bollen, A. & van Elsacker, L. (2009). The feeding ecology of the Lesser Vasa Parrot, Coracopsis nigra, in south-eastern Madagascar. Journal of African ornithology. 75(3).

Boyes, R. S. & Perrin, M. R. (2009). The feeding ecology of Meyer’s Parrot Poicephalus meyeri in the Okavango Delta, Botswana. Journal of African Ornithology, 80(3):153-164

Clyvia, A., Faggioli, A. B. & Fernandes Cipreste, C. (2015) Effects of environmental enrichment in a captive pair of Golden Parakeet (Guaruba guarouba, Psittacidae) with abnormal behaviors. Ornithology Research, 23(3).

Krimpen, M.M. van; Kwakkel, R.P.; Reuvekamp, B.F.J.; Peet-Schwering, C.M.C, Den Hartog, L. A. & Verstegen, M. W. A. (2005). Impact of feeding management on feather pecking in laying hen. World’s Poultry Science Journal, 61:663-685.
Martens J., Hoppe D. & Woog F. (2013). Diet and feeding behaviour of naturalised Amazon Parrots in a European city. Ardea 101:71–76.

Martuscelli, P. (1994). Maroon-bellied Conures feed on gall-forming homopteran larvae. The Wilson Bulletin, 106(4):769-770.

Greene, T. C. (1995) Aspects of the ecology of Antipodes Island Parakeet ( Cyanoramphus unicolor) and Reischek’s Parakeet (C. novaezelandiae hochstetten) on Antipodes Island, October. Notornis, 46:300-310.

Reid, C. E., Gartrell, B. D., van Andel, M., Stafford, K. J., Minot, E. O., McInnes, K. (2019). Prevalence and characterisation of wounds in sheep attributed to attacks by kea (Nestor notabilis) on high country farms in New Zealand. New Zeland Veterinary Journa,l 68(2):84-91.

Sedlačková, M., Bilčík,B. & Košťál, L. (2004). Feather Pecking in Laying Hens: Environmental and Endogenous Factors. Acta Vet. Brno, 73:521-531.

https://www.stuff.co.nz/science/117060152/kea-attack-on-sheep-in-low-numbers-study-finds#:~:text=While%20the%20true%20nature%20of,sheep%20flesh%20could%20be%20eaten.

👉 (Re)voir la vidéo sur les comportements alimentaires chez les perroquets :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *